Lippycorn

Voici les lauréats du prix du photographe de nature de l’année 2021

Qu’il s’agisse de scientifiques, d’artistes ou de n’importe qui d’autre, la nature est la source de la plupart des merveilles, et les merveilles doivent être appréciées. Les photographes, qui sont tout autant des scientifiques qui capturent des données importantes que des artistes, sont probablement parmi les piliers les plus importants qui soutiennent notre curiosité et notre intérêt pour la nature. Pour cette raison, ils méritent d’être appréciés et reconnus pour ce qu’ils font, et il est bon de savoir qu’ils le sont réellement. C’est exactement ce que fait le prix annuel du photographe de nature de l’année, auquel nous devons des remerciements pour nous avoir permis de partager les images étonnantes de ces talentueux finalistes. Mais ne nous voilons pas la face plus longtemps et jetons un coup d’œil à ce que cette année nous a apporté en termes de photographie de nature.

Source : naturephotographeroftheyear.com via bp

gagnant, prix Portfolio fred hazelhoff : « portée émotionnelle » par lea lee inoue

finaliste, oiseaux : « partie de pêche au lever du soleil » par miquel angel artús illana

gagnant, paysage : « dragon’s lair » par denis budkov

finaliste, autres animaux : « lent mais sûr » par ruben perez novo

gagnant, plantes et champignons : « heat of hoar » par rupert kogler

gagnant, art de la nature : « cellule de glace » par gheorghe popa

gagnant, humain et nature : « le roi de l’océan » par javier murcia

gagnant, noir et blanc : « mariage blanc » par roie galitz

grand gagnant, oiseaux : « migration hivernale » par terje kolaas

gagnant, autres animaux : « marcher le long des fenouils » par ruben perez novo

gagnant, portraits d’animaux : « léopard noir » par william burrard-lucas

finaliste, portraits d’animaux : « dernière étreinte » par roie galitz

finaliste, plantes et champignons : « l’or arctique comestible de la nature » par audun rikardsen

finaliste, paysage : « la proue » par andrea pozzi

gagnant, nature de « de lage landen » : « le renard traverse le pont » par andius teijgeler

hautement recommandé, l’homme et la nature : « la main qui nourrit » par andrew upton

hautement recommandé, noir et blanc : « souffle court » par csaba daróczi

gagnant, sous l’eau : « rouge dans le rouge » par georg nies

finaliste, art de la nature : « héros » par juan ahumada

finaliste, noir et blanc : « yin et yang » par gheorghe popa

finaliste, nature de « de lage landen » : « voler au-dessus d’un ‘arc-en-ciel’ pastel » par ronald zimmerman

hautement recommandé, portraits d’animaux : « nuit feuillue » par scot portelli

hautement recommandé, nature de « de lage landen » : « bluebells and beeches » par richard verroen

hautement recommandé, plantes et champignons : « inside a sequoia » par uge fuertes

hautement recommandé, mammifères : « chasseurs du crépuscule » par norbert kovács

deuxième place, mammifères : « jeune loup (canis lupus) » par aare udras

finaliste, sous l’eau : « la maison des dauphins » par dmitry kokh

finaliste, humain et nature : « visiteur inhabituel » par david hup

gagnant, jeunesse : « beautiful world » par levi fitze

hautement recommandé, art de la nature : « univers des œufs » par imre potyó

gagnant, mammifères : « chimanuka à dos argenté » par josef friedhuber

finaliste, jeunesse : « contemplation » par gergő kártyás

hautement recommandé, sous l’eau : « nénuphars monde merveilleux » par gaël modrak

hautement recommandé, jeunesse : « les amoureux du lagon » par emelin dupieux

hautement recommandés, oiseaux : « sundance » par christian spencer